Helena Petrovna Blavatsky ou la Réponse du Sphinx de Noël Richard-Nafarre

« H. P. B »
(1831-1891)

Un volume

L’une des femmes les plus célèbres de son temps », « le Sphinx russe », « Cagliostro au féminin ».

Enfant médium, mariée à 17 ans, cette aristocrate s’enfuit pour chercher l’aventure de Saint-Petersbourg aux bords du Nil, des vallées du Pérou à New York, de Londres à Bombay.

Révolutionnaire, on la trouve aux côtés de Garibaldi dans la lutte de l’Italie contre la papauté. Gandhi affirme que sa rencontre avec elle éveillera sa mission de Libérateur de l’Inde…

Un demi-siècle avant les voyages d’Alexandra David-Neel, le Tibet ouvre à Helena Petrovna Blavatsky les portes de ses sanctuaires secrets : elle proclame qu’ils sont la retraite de « Maîtres de Sagesse », gardiens d’une « Connaissance occulte » immémoriale. Dès lors, elle entreprend d’exposer les Arcanes et étonne son entourage en accumulant les prodiges. Les uns crient à l’imposture, d’autres voient en elle une authentique missionnée… Dans tous les cas, son Oeuvre est monumentale : « La Doctrine Secrète » reste et restera la somme le plus fabuleuse qui ait été écrite dans le domaine des Sciences Occultes… véritablement « occultes »….

Il aura fallu attendre la seconde moitié du XXème siècle pour que soit levé le doute sur l’authenticité de son « Initiation » :

Le Panchèn Lama et un membre du Conseil du Dalaï lama reconnaîtront qu’elle avait « incontestablement reçu un enseignement lamaïque élevé, ainsi qu’elle le prétendait ». D. T. Suzuki témoigne, comme aujourd’hui le tibétologue David Reigle, que l’Enseignement reçu de ses Maîtres était « l’aspect le plus profond des enseignements du Mahâyâna et qu’elle a ensuite révélé ce qu’elle a jugé sage de donner au monde occidental sous le nom de Théosophie… ».

Dans les années 1960, une personne se présenta au Centre d’Adyar en précisant qu’elle ignorait tout de la Théosophie et de la Société mais qu’elle voulait absolument connaître cet endroit, compte tenu du fait que son oncle avait toujours eu sur son bureau un exemplaire de la Doctrine Secrète. Cet oncle n’était pas un inconnu : Albert Einstein

L’astronome Camille Flammarion, Thomas Édison et le chimiste et physicien William Crookes devinrent ses disciples et amis.

Son inspiration sera reconnue par des écrivains de la dimension de W.B. Yeats, James Joyce, D.H. Lawrence, T.S. Eliot, George Russell et Henry Miller, par des peintres comme Klee, Piet Mondrian, Malevitch ou Kandinsky, un musicien comme Scriabine.

On peut citer également des hellénistes tel le Dr Alexander Wilder et G.R.S. Mead, Charles Johnston (orientaliste), Rev. H. Sumangala (grand prêtre bouddhiste, de Ceylan), le Baron du Potet (spécialiste du magnétisme), Alexandre Aksakof (chancelier impérial de Russie), A.O. Hume (fondateur de l’Indian National Congress), Rudolf Steiner (fondateur de l’Anthroposophie), Édouard Schuré (écrivain), B.P. Wadia (fondateur de l’Indian Institute of World Culture), etc.

« Mes livres ne seront compris qu’à la fin du prochain siècle », disait-elle.

Nous y sommes.

Excellent ouvrage écrit par un historien, Noël Richard-Nafarre.

Nous avons la biographie la plus complète et la plus documentée en langue française sur Helena Petrovna Blavatsky, cette grande Initiée russe qui révolutionna, au XIXème siècle les Sciences Occultes par ses écrits, notamment par « La Doctrine Secrète ».

Cette vie aventureuse et émouvante à la fois, par les souffrances et l’incompréhension endurées, se découvre dans cet ouvrage comme un roman mais avec toute la rigueur et la précision qu’apporte un demi-siècle de recherches historiques.

Ce livre est une « commande » dans le sens où l’auteur , en réalisant cette œuvre de qualité, suivit le conseil que lui donna en novembre 1990, l’auteur du livre « La Lumière sur le Royaume ou Pratique de la Magie Sacrée au quotidien », Alexandre Moryason.

Celui-ci lui écrivit :

« Vous avez l’intégrité de l’historien, liée à l’absence d’a priori partisan envers la Fondatrice de la Société Théosophique. Ce sont là les qualités indispensables à l’élaboration d’une biographie sérieuse, devant effacer, pour le public français du moins, une récente parution sur la vie d’H.P.B., parution des plus fantaisistes qui, si n’était la gravité de l’enjeu impliqué, ferait rire. De vos propres recherches et de l’issue que prendra le débat dans votre ouvrage – je gage qu’il sera heureux – dépendra, j’en suis certain, une appréhension, autre que celle qui a prévalu à ce jour, des Sources de la Tradition Ésotérique… »

La rédaction de ce livre reçut de nombreux soutiens :

  • outre celui d’Alexandre Moryason,
  • celui d’Eric Schlumberger, ami de l’auteur et Producteur du film « Z »,
  • de la Société Théosophique de France en la personne de Michel Caracostea et celle de Michel Chapotin
  • et de la Loge Unie des Théosophes représentés par M. et Mme Le Blois.

Sommaire de l’ouvrage

Introduction

 

Prologue d’Alexandre Moryason

Chapitre 1

La Sédmitchka

Chapitre 2

Les plaines de la Volga

Chapitre 3

L’enfant médium

Chapitre 4

Aux pieds du Sphinx

Chapitre 5

Le Maître

Chapitre 6

Les mystères du Nouveau Monde

Chapitre 7

L’Inde attendue

Chapitre 8

Les marches du Tibet

Chapitre 9

Le retour de l’enfant prodige

Chapitre 10

Tiflis

Chapitre 11

Le plus proche Orient

Chapitre 12

Auprès du Maître

Chapitre 13

Mourir à Mentana

Chapitre 14

Le mystère des Carpathes

Chapitre 15

Le Mahatma « K.H. »

Chapitre 16

L’Égypte

Chapitre 17

Derniers jours dans le Vieux Monde

Chapitre 18

L’immigrante

Chapitre 19

La rencontre

Chapitre 20

La cause spirite

Chapitre 21

L’ombre de la mort

Chapitre 22

Le « club des miracles »

Chapitre 23

La « Société Théosophique »

Chapitre 24

La « Lamaserie »

Chapitre 25

« Isis Dévoilée »

Chapitre 26

Cagliostro au féminin

Chapitre 27

Le grand départ

Chapitre 28

« Mother India »

Chapitre 29

Amis et ennemis

Chapitre 30

L’heure des prodiges

Chapitre 31

Les Lettres des Mahatmas

Chapitre 32

Adyar

Chapitre 33

Monts et merveilles

Chapitre 34

L’heure des traîtres

Chapitre 35

L’étreinte de l’Ombre

Chapitre 36

Le « Rapport Hodgson »

Chapitre 37

L’exilée

Chapitre 38

La Réponse du Sphinx

Épilogue

 

Appendice I

René Guénon et la diffamation de Mme Blavatsky

Appendice II

Le désaveu du « Rapport Hodgson »

Appendice III

La thèse de M.P. Johnson

Bibliographie

 

Notes

 

Un très beau livre de 669 pages, broché, abondamment illustré.

HELENA PETROVNA BLAVATSKY OU LA RÉPONSE DU SPHINX
Richard-Nafarre Noël | Édition Nafarre | 190.00 FRF / 28.96 Euros

Distribution DG Diffusion – 05.61.00.09.99

Pour vos livres rares, anciens ou épuisés, vous pouvez consulter :
  Annuaire Electronique International des Librairies de Livres d’Occasion
Livre-rare-book

  The Internet resource for the world of the Antiquarian Book Antiqbook (en français)

Tous les ouvrages proposés sont disponibles :

  dans les Librairies ésotériques francophones

  dans toutes les Librairies générales sur commande

  dans les Librairies générales du Web (liste succincte des plus connues)
  FNAC  | ALAPAGE | CHAPITRE  | FURET DU NORD | AMAZON | DECITRE | PROXIS 

  dans les Librairies spécialisées de l’Ésotérisme sur le Web
ASTRES | LES CHEMINS D’HERMÈS | L’ARBRE SACRÉ | ÂMES DE LUMIÈRE
LIBRAIRIE VICTOR HUGO | L’ESPACE