Le lien réel entre le Ciel et l’homme

L’exposé qui suit exige une attention particulière, ou plutôt,  une lecture faite avec un esprit neuf, sans l’intrusion de préjugés…

 

Epictete

« Epictète »

« Je suis une partie du Tout,
comme l’heure est une partie du jour ».

Epictète[1], par cet axiome, établit le Principe simple de cette Astrologie pratique, ce « savoir-faire », fondé sur la conscience de notre appartenance au Cosmos lequel nous soumet, tel un rouage minuscule, à l’ordre de ses Lois. Cependant, l’expression « rouage minuscule » n’implique pas une soumission aux Lois Cosmique qui relève de la Fatalité[2] ! Cette expression est liée au Déterminisme[3], concept fondé sur deux propositions :

  1. tout ce qui se produit est l’effet de causes déterminées ;
  2. on peut prévoir exactement les effets produits dans des conditions elles-mêmes déterminées[4].

Ces deux acceptions de la définition conviennent à l’application des Sciences Occultes en général.

Le mot clé pour l’expérimentation au plan concret de ce rapport « cause-effet » est « anticipation ». En effet, pour maîtriser une situation, il est bon d’en connaître l’origine afin de devancer les effets inévitables et prévisibles. Jusque-là, cela semble une lapalissade, l’homme ayant toujours agi ainsi dans ses activités les plus diverses[5]. Toutefois, là où la Science Hermétique diverge, c’est dans sa conception des causes et des effets : elle ne considère pas les « mondes » des « causes » et des « effets » comme des sphères séparées mais elle affirme, au contraire, que toutes les causes et tous les effets ont une interactivité permanente. Il n’y a donc pas de séparativité entre les diverses composantes de l’Univers, hormis celle, apparente, qui se conçoit dans notre monde phénoménal (terrestre).

Afin d’éclairer ce propos, trois points importants doivent être étudiés :

  1. Chacun de nous est une partie du Tout. La Sagesse Antique nous enseigne que « l’Infini », « l’Éternel », « l’Espace-Temps » ou « Celui qui ne peut être nommé » est une Entité[6]. La Voûte Stellaire n’est que l’apparence phénoménale de Son extériorisation. La famille humaine est aussi une « Entité » et chacun de nous, en tant qu’individu, est une partie intégrante de cette Humanité. Nous vivons donc notre propre vie, avec nos pensées et nos émotions, répondant aux influences et aux impacts extérieurs à nous-mêmes et, à notre tour, nous réagissons, agissons parfois, exprimant notre nature sur notre environnement. Cependant, durant toute cette vie individuelle, nous sommes toujours une partie intégrante de l’« Entité » Humanité (qui est elle-même incorporée à cette « Entité » phénoménale qu’est le Système Solaire, lui-même étant une fraction de « l’Entité » qui s’exprime au travers de Sept Systèmes Solaires, etc., jusqu’à « l’Entité Infini )[7].
  2. L’une des composantes de notre anatomie occulte est notre corps éthérique ou double éthérique ou encore corps vital ; celui-ci est la véritable forme de notre corps physique et l’agent de transmission de la Force Universelle dans l’ensemble de notre structure ; il détermine et conditionne notre corps physique et est le lien de la Vie et de la Conscience en nous.
  3. Ce corps éthérique individuel, n’est ni isolé, ni séparé : il est partie intégrante de l’immense corps éthérique de l’Humanité, qui est lui-même une partie du corps éthérique planétaire[8]. Ce dernier n’est point séparé des corps éthériques des autres planètes qui, jointes au corps éthérique du Soleil, constituent le corps éthérique du Système Solaire. Celui-ci est relié aux corps éthériques de Six autres Systèmes Solaires ; ces derniers, auquel se joint le corps éthérique de notre Système Solaire, forment une Unité Cosmique. C’est en celle-ci et par celle-ci que s’épanchent vers nous les énergies et les forces de quelques grandes Constellations.
En résumé, si « l’Infini » à une manifestation phénoménale, c’est-à-dire ce monde matériel qui nous entoure et qui nous donne une impression de séparativité, il est aussi (et pas seulement) un Corps Vital Unique, composé de la totalité des corps éthériques en interaction, y compris le nôtre…

Si donc l’influence mécaniste des astres est un aspect relationnel important de l’Univers phénoménal que nous laisserons aux astronomes, l’influence des Astres sur l’homme s’effectue via cette Unique Trame Cosmique, champs de circulations incessantes d’énergies et de forces. Ainsi, l’influence d’une planète, avant de parvenir jusqu’à nous, passera-t-elle par les différents corps éthériques qui nous lient à elle.

Cette vision unitaire du Cosmos peut nous aider à mieux comprendre pourquoi les « Heures Planétaires » sont plus importantes pour l’Occultiste que celles, précises mais mécanistes, qui ont été définies par la Science Officielle.


[1] ) Philosophe grec et stoïcien du Ier siècle notre ère (vers 50-130). Voir sa biographie
[2] ) La vie de l’être humain peut êtrent comparée à un bateau qui subit le vent ; l’homme utilise celui-ci en régulant la voile. La Fatalité est la route imposée au bateau par le sens du vent lequel est le But devant être conquis par l’Âme dans sa Remontée vers l’Esprit Suprême.La façon dont l’être humain réglera les voiles de son navire (de sa vie) relève de son libre-arbitre : s’il les hisse pour suivre la route de l’Âme, il accomplit le but de son incarnation (et même parfois au-delà), mais s’il fait voile pour suivre ses caprices, il prendra un retard riche de plaisirs et d’expériences stériles.
[3] ) « C’est sur le mouvement régulier des astres que se règle le destin […]. Il y a donc une philosophie du ciel étoilé. Elle enseigne à l’homme la loi physique dans ses caractères d’objectivité et de déterminisme absolus ». ( Gaston Bachelard).
[4] ) Ce qui amène, par simplification: « Les mêmes causes produisent toujours les même effets et les mêmes effets naissent toujours de la même cause… ».
[5] ) A titre d’exemple, nos économistes contemporains utilisent nombres de lois basées sur l’observation de cycles financiers, boursier, etc…
[6] ) Voir “La Doctrine Secrète” d’Helena P. Blavatsky – Introduction au Volume I. Il ne faut surtout pas faire d’anthropomorphisme, même subtil ou perspicace, en ce qui de cette “Entité”. Toute spéculation sur sa Nature, son Histoire ou Son Nom est réellement inutile et sans objet.
[7] ) Cette description est juste mais simpliste et réductrice. Pour les détails voir note précédente ainsi que les ouvrages de D.K. transcrits par A.A. Bailey
[8]   Le corps éthérique planétaire inclut également l’ensemble de l’éthérique animal, végétal et minéral.