Créator

C’EST AVEC PLAISIR que je vous présente la Méthode CRÉATOR qui permet de se créer une vie plus harmonieuse.
Installez-vous confortablement, bien détendu, dans le calme et l’isolement. Ne pensez plus à vos difficultés présentes : sentez que vous êtes en Paix avec le Monde et avec vous-même.
En lisant les pages qui suivent, vous comprendrez pourquoi et comment la méthode CRÉATOR peut non seulement résoudre un problème particulier mais aussi orienter votre vie et celle de ceux qui vous sont chers vers un avenir meilleur.

Ce qui suit est entièrement fondé et étayé :

• en premier lieu par une longue expérience personnelle et concrète de certaines Lois que certains appellent « Lois de la Nature », « Lois Divines » ou encore « Lois Cosmiques » (ces Lois n’ont aucun rapport avec les calculs de
probabilité dont le résultat est souvent appelé à tort « hasard »);

• en second lieu par les témoignages, toujours émouvants, de ceux qui ont vu leur vie se transformer progressivement et sainement.

BASE DE CETTE RÉUSSITE ?

La Magie Divine, une Magie facile et très efficace, qui peut bouleverser l’existence, ouvrir les fenêtres scellées de la vie et apporter une tornade d’air frais, joyeux et pur… cette Magie là, nous pouvons la pratiquer, toutes et tous, sans distinction de race, de sexe, de religion et d’appartenance à telle ou telle catégorie sociale.
Avant de nous étendre de façon plus explicite sur les conséquences bénéfiques de toute pratique magique divinement orientée et la RÉUSSITE que l’on peut en attendre, il paraît utile de rappeler ce qu’est la Magie.
QU’EST-CE QUE LA MAGIE ?
Une approche de ce qu’est la Magie a été faite de façon claire et concise dans l’ouvrage : « La Lumière sur le Royaume ou Pratique de la Magie sacrée au Quotidien » écrit par Alexandre MORYASON. Ce dernier nous dit :
« Le mot « magie » révèle, par sa structure linguistique, le caractère sacré et divin de ce qu’il signifie. En effet, du Grec « mageia » au latin « magia », le lien est net mais nullement clair quant au sens profond de ce terme. C’est en se penchant sur ses origines indo-européennes, attestées en Pehlvi et en Chaldéen, que l’on saisit mieux sa signification. »

« L’alternance MEGH/MAGH/MOGH, de laquelle pro- cède le mot « magie », exprime « l’Excellence », « la Prêtrise » et le mot « maghdim », construit sur cette racine, signifie en Chaldéen, « Sagesse Suprême ». Le sens originel du mot « magie » ne recèle, on le voit, aucun élément péjoratif… »
« Si donc la Science, telle que nous l’entendons en cette fin de siècle, étudie les lois régissant le monde physique, c’est à dire le monde audible et tangible, la MAGIE SCRUTE TOUS LES PLANS D’EXISTENCE CAR ELLE CONNAÎT L’INTERACTION DU PLAN PHYSIQUE ET DES SPHÈRES PLUS SUBTILES : la pensée et l’émotion ne sont ni visibles ni audibles, elles constituent, cependant, une réalité expérimentée chaque jour ! Connaître le processus par lequel la pensée et l’émotion naissent, s’étendent, « agissent » et meurent, relève de ce savoir « occulte… »
« Les Sciences Occultes (et la Magie par excellence) révèlent les Lois de l’Univers et enseignent aux hommes comment, par l’utilisation de celles-ci, ils peuvent se libérer, non seulement de la maladie et de la pauvreté mais aussi de l’angoisse de vivre dans l’ignorance profonde de leur propre nature et la peur de mourir en un anéantisse- ment qu’ils supposent. La Magie est justement l’utilisation de ces Lois. Sans la Connaissance des Lois de la « nature », la Médecine ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Sans la Connaissance des Lois gouvernant les plans « invisibles », l’homme continuera de subir le chaos de ses propres forces intérieures qui se manifeste, il faut le savoir, par des conditions de vie difficiles, notre environnement n’étant qu’un miroir réfléchissant notre structure in- terne. »
« En conséquence, la Magie, en tant que Savoir exhaustif, est la Science par excellence. »
« Parce qu’elle peut libérer l’homme de ses servitudes non seulement matérielles mais aussi psychiques et mentales, elle est la Science la plus noble qui puisse exister. Cependant, plus qu’une Science, la Magie est un Art car si l’intellect, par une investigation rigoureuse doit appréhender ce Savoir, l’émotion et l’être entier de l’opérateur doivent être impliqués dans cette pratique. Enfin, la Magie est une Prière, une prière Vraie, Complète et Active » … « La fantasmagorie qu’a suscitée au long des âges cette Science Divine est le fait d’ignorants. Or, qu’est-ce que, en cette fin de siècle, nos Sociétés, en quête de remèdes aux maux qu’elles ont engendrés, com- battent le plus si ce n’est l’ignorance ? Savoir pour guérir. Et quelle contribution à ce combat que la divulgation des Anciennes Sagesses ? Des Prêtres d’Atlantis au Hiérophantes d’Égypte, des Esséniens aux Cercles Intérieurs des Kabbalistes, la « Science Sacrée » ne s’est point perdue. Elle a été gardée pour être livrée à l’immense majorité des hommes. La Théurgie est, en effet, une Voie que l’Humanité peut emprunter pour effacer ses misères et, puisque « les Temps sont venus », de nombreuses révélations ont été faites depuis un siècle… »
« La Tradition Ésotérique tente de donner une définition de ce que le langage humain appelle « DIEU ». Elle enseigne qu’une Force-Conscience, en s’étendant dans l’Espace Infini, engendre par ce Mouvement la Lumière et la Chaleur desquelles procède la Vie. Cette Force Conscience de Lumière, appliquée à la Vie quotidienne, est la Théurgie ».
« Lorsque cette Force-Conscience se manifeste, elle est le Feu, c’est-à-dire l’Électricité Primordiale, le Positif Absolu (le Père, le Yang)… ». Mais le Feu fait immédiatement surgir son complément ou l’autre aspect de lui-même qui paraît (paraît seulement) son opposé: l’Eau, c’est à dire le Magnétisme Primordial, le Négatif Absolu (la Mère, Le Yin). De la combinaison du Yin et du Yang (Voir le Tao), du Père et de la Mère, du Négatif et du Positif, de l’Électricité et du Magnétisme émerge tout ce qui existe dans l’Univers lequel est, « un vaste Électro-aimant ».
« Il en est ainsi de tout ce qui vit, de la galaxie à un système solaire, d’une planète à l’atome de la matière : un noyau électrique entouré d’une substance magné- tique… »
Il apparaît donc que la Magie est tout simplement la Connaissance du fonctionnement de l’Univers et l’enseignement millénaire de l’Art de s’en servir.

LA LUEUR DE CES QUELQUES LIGNES, la Véritable Magie doit désormais être pour vous plus proche de la Réalité et de la Science Éternelle que de la belle histoire du Père Noël.
Compte tenu des problèmes ponctuels qui jalonnent notre existence (ennuis d’argent, solitude affective, problèmes relationnels, travail pénible ou ennuyeux ou pas de travail du tout, un enfant sans gaîté car sans amis, etc.), les Grands Principes offerts par la Magie sont d’un grand secours dès qu’ils sont mis en œuvre par une technique sûre, fondée sur les Lois de l’Univers et se rattachant à un Égrégore divinement orienté et longuement éprouvé.

CRÉATOR EST UNE TECHNIQUE MAGIQUE SIMPLE ET EFFICACE.

Une Technique qui utilise et respecte les Lois les plus puissantes au monde : les Lois Divines et Cosmiques qui structurent notre Univers:
• une Technique qui n’était connue et applicable jusqu’à ce jour que par ceux qui avaient longuement travaillés dans les Temples et développés leurs capacités de Mage.
• une Technique qui a fait ses preuves au bénéfice de ceux qui la connaissaient et qui, sous d’autres aspects, a mené au succès et à la Victoire bien des hommes célèbres.
Lorsque vous recevrez CRÉATOR, tout ce que vous aurez à faire, c’est de lire soigneusement la méthode et d’exécuter tranquillement chez vous un Rituel simple de quelques minutes. C’est tout.

QUEL EST CE RITUEL ?

Il vous permet de contacter de façon certaine les Grandes Énergies Cosmiques qui régissent le Monde des Causes.
Ceci signifie que le processus exact, sûr, efficace et… fondé sur les lois divines, était connu et l’est encore par certains pour contacter simplement les Plans où germent et d’où se réalisent ensuite tous les désirs légitimes.
Imaginez que vous formuliez la demande qui vous tient le plus à cœur selon une technique parti- culière, simple, à la portée de tous, selon un code éprouvé, et que, quelle que soit votre demande, celle-ci sera entendue et une réponse — quelle qu’elle soit — lui sera faite.
Imaginez qu’une telle technique, pratiquée par les Mages Atlantes, puis Égyptiens et Chaldéens, hommes de précision et de Science Magique, loin des rêves et des illusions, soit demain entre vos mains : c’est le coup de pouce au destin résolu par la Connaissance héritée de générations de Théurges éprouvés et rompus à l’usage des symboles et des Lois Cosmiques.

Ce processus vous est offert et expliqué en dé- tail dans la méthode complète CRÉATOR.
Et vous pourrez alors répondre aux deux questions qui vous ont amené à m’écrire :

• Comment faire pour résoudre de façon magique les entraves de la vie, les situations difficiles ?
• Comment obtenir ce qui nous est légitime, quel que soit le domaine concerné ?

Mettez à profit les Lois les plus puissantes, Sources constructives de l’Univers.
Que vous soyez homme ou femme, jeune ou vieux, quelles que soient votre religion ou vos croyances, votre profession, CRÉATOR vous aidera à la réalisation de vos souhaits légitimes.
Les domaines d’application de CRÉATOR sont aussi vastes que votre imagination et il n’est pas de demande sincère qui soit restée sans réponse.

Cette Méthode Complète se compose :
1 – D’UN LIVRE comprenant :
• en Première Partie, un développement historique, philosophique et théorique, pour ceux qui veulent en savoir davantage…
• en Seconde Partie, la partie pratique, où vous sont révélés pour la première fois :
– Le Rituel Magique pour la réalisation de tous vos souhaits ;
– Les Règles de la réussite de l’application de cette Méthode, illustrées de nombreux exemples basés sur les Lois Cosmiques ;
– Deux techniques simples pour vous per- mettre de mieux maîtriser votre vie et dé- velopper ce qui en vous est la base du Savoir occulte.

2 – UN SYMBOLE MAGIQUE
Magnifique bas-relief sacré, polychrome, entièrement réalisé et peint à la main, il est le Point Focal de communication avec les Plans Supérieurs, c’est à dire avec le « Monde des Causes » et notre Plan Terrestre, qui est un « Monde des Effets ». C’est ce que nous appellerions actuellement « La Forme émettrice d’ondes » adéquate, utilisée par les Égyptiens pour faciliter leurs contacts avec les Plans Supérieurs et créer à leur tour…
Ce bas-relief est donc indispensable.
Une « Méthode Magistrale » est à votre portée pour la réalisation de vos souhaits :
Relations affectives, emploi, affaires, avancement professionnel, prospérité, commerce, prêts, héritages, mariage, vitalité, examens, revirements heureux, et aussi… « compréhension spirituelle », etc.
Cette Méthode est (et vous le constaterez vous- même) le complément original de votre Pentacle du Royaume et la différence entre eux est la suivante :
• CRÉATOR agit pour des demandes ponctuelles mais n’agit pas sur votre structure, sur l’ensemble de vos Éléments ;
• LE PENTACLE DU ROYAUME transmute progressivement votre structure en confortant les Rituels de Purification que vous ferez (voir deuxième partie du livre « La Lumière sur le Royaume » d’Alexandre Moryason) ; bien qu’il contribue à la « concrétisation » nécessaire au succès des Rituels du Feu (qui sont aussi des demandes ponctuelles avec un autre processus), il offre aussi une Protection Constante et œuvre en Régénération permanente.
Que CRÉATOR et l’aide de la Magie Divine deviennent la Source de votre bonheur de votre prospérité !
Je vous souhaite du fond du cœur tout le bien que vous méritez en cette vie, à vous-même ainsi qu’à ceux qui vous sont chers.

J.F. MESSAGER

Cliquer ici pour commander

Plan de site

Afin de vous offrir une vision d’ensemble…

  Accueil en français
 
  ::: LES TEXTES :::
 
  ::: LES PAGES PRATIQUES :::
 
  ::: LES ÉDITIONS ALEXANDRE MORYASON :::
 
  ::: LES CONTACTS :::
  Pour contacter les Éditions Moryason
  Pour obtenir des informations
 
  ::: DIVERS :::

Systèma

 

Systema solare et planetarium

extrait de l’Atlas Cœlestis, dessiné par Johann Gabriel –
Cartographe (1677-1750)
édité à Norimbergae par « sumptibus
Heredum Homannianorum », 1742

Images du fonds Jean-Baptiste Bourguignon d’Anville
du département des Cartes et Plans

« The Théosophist » de juillet 1882

Extrait de
« THE THEOSOPHIST » de Juillet 1882
 [1]
Édité par : Madame H.P BLAVATSKY [2]

« Réalisation d’une prédiction »

Quand, en réponse à une controverse, l’auteur du « Monde Occulte »[3] écrivit au « Bombay Gazette » le 4 avril 1882, il commença sa lettre par la profession de foi suivante :

« J’étais déjà sûr, lorsque j’écrivis « le Monde Occulte », que la Société Théosophique a été reliée par Madame Blavatsky à la Grande Fraternité des Adeptes que j’ai décrite. Je sais maintenant que c’est le cas, avec une plus grande et large connaissance. ». Notre loyal ami était loin de se douter, quand il écrivait ces lignes, que son affirmation serait un jour confirmée par des milliers de témoignages. Et aujourd’hui tel est le cas. Les sceptiques et témoins partiaux ou intéressés peuvent en général se moquer comme ils l’entendent, le fait ne peut être nié. Nos amis — dont nous considérons certains comme nullement lunatiques ou imposteurs — seront au moins heureux de lire la Déclaration qui suit.

On nous informait, depuis Madras, qu’un érudit Tamil bien connu, Pandit au sein du « Presidency College », désirait avoir une conversation privée avec nous. Cette entrevue se fit en présence de M. Singaravelu, le Président de la « Société Théosophique Krishna » et d’un autre Théosophe digne de confiance, M. C. Aravamudu Ayangar, un Sanskritiste de Nellore. Nous n’avons pas ici davantage de liberté pour révéler toutes les questions posées par nous que nous n’avons celle de divulguer certains autres faits qui corroborent toujours plus fortement nos affirmations répétées que notre Société a été fondée sur la suggestion directe des Adeptes indiens et tibétains et que notre arrivée dans ce pays ne fut qu’obéissance à Leurs Vœux. Mais nous laisserons nos amis tirer leurs propres déductions de tous les faits. Nous sommes heureux de savoir que l’éminent Pandit s’emploie maintenant, en langues Tamil et Telugu, à la rédaction d’un récit plus développé que celui qu’il a donné ici et qu’il prend des mesures pour obtenir les attestations de témoins respectables encore en vie qui ont entendu son Gourou prédire les événements qui se sont intégralement réalisés.

(Un rédacteur)

Déclaration de

THOLUVURE VELAYUTHAM MUDALIAR
Pandit Tamil détaché du « Presidency College », Madras

À l’auteur de « Hints on Esoteric Theosophy »[4]

Monsieur,

J’ai l’honneur de vous informer que j’étais un Chela du dernier « Arulprakasa Vallalar » également connu sous le nom de « Chithambaram Ramalinga Pillay Avergal », Yogi célèbre dans l’Inde du Sud.

Il a été porté à ma connaissance que la Communauté anglaise, ainsi d’ailleurs que quelques Hindous, ont conçu certains doutes quant à l’existence des Mahatmas (Adeptes) ainsi que sur le fait que la Société Théosophique se soit formée conformément à leurs instructions particulières. Ayant appris, de plus, par votre récent travail concernant les Mahatmas que vous aviez beaucoup de mal pour présenter la preuve du pour et du contre, je veux rendre public certains quelques faits en rapport avec mon dernier Gourou révéré. Je suis convaincu qu’ils devront ôter efficacement l’intégralité de tels doutes et attester que la Théosophie n’est pas une coque vide, ni une Société fondée sur des bases incertaines.

Laissez-moi poser la prémisse avec une brève description de la personnalité et des doctrines enseignées par l’ascète Ramalinga Pillay mentionné ci-dessus.

Il est né à Maruthur, Chithambaram Taluq, dans le Sud d’Arcot, District de Madras. Il est venu vivre à Madras dans la première période de sa vie et est demeuré là pendant longtemps. À l’âge de neuf ans, sans aucune lecture, Ramalingarn est reconnu par des témoins oculaires pour avoir été capable de réciter le contenu des travaux d’Agustia et d’autres Munis[5] autant respectés par les Dravidiens[6] que par les Aryens[7]. En 1849, je suis devenu son disciple bien que personne ne sache où il avait été initié. Quelques années plus tard, il réunit plusieurs disciples autour de lui. Il était un grand Alchimiste. Il avait en lui une étrange faculté, très souvent attestée, de pouvoir changer un individu carnivore en un végétarien, un simple regard de lui semblant suffisant pour détruire tout désir d’alimentation animale. Il avait aussi la merveilleuse faculté de lire dans le mental d’autrui. En l’an 1855, il a laissé Madras pour Chidambaram et de là il partit pour Vadalur et Karungooli où il resta quelques années. Il prit l’habitude pendant son séjour dans cette ville, de disparaître souvent et d’abandonner ses disciples, personne ne sachant où il était et de maintenir son absence pendant des périodes plus ou moins prolongées. Dans son apparence personnelle Ramalingam était un homme de taille moyenne, maigre — si maigre en effet qu’apparaissait presque un squelette — mais néanmoins encore plein de vitalité, de stature droite et marchant très rapidement avec un visage intelligent au teint hâlé, un nez droit et mince, de très grands yeux ardents avec un regard de tristesse constante sur son visage. Vers la fin, il laissa pousser sa chevelure et ce qui est plutôt peu commun avec les Yogis, il portait des chaussures. Ses vêtements étaient constitués de deux pièces de tissu blanc. Ses habitudes étaient excessivement sobres. On a su qu’il ne prenait presque jamais un quelconque repos. Végétarien strict, il mangeait, mais en une fois quelques bouchées de riz sur deux ou trois jours et en était satisfait. Mais quand il jeûnait, pour une durée de deux ou trois mois, il n’ingurgitait pratiquement rien, vivant simplement avec un petit sucre dissous dans de l’eau chaude.

Comme il prêchait contre les castes, il n’était pas très populaire. Mais des gens de toutes extractions s’amassaient toujours en grand nombre autour de lui. Ils venaient non tant pour ses enseignements que dans l’espoir d’être témoin et d’étudier les phénomènes ou « les miracles » engendrés par le pouvoir dont il était généralement crédité bien qu’il ait lui-même discrédité l’idée de quoi que se soit de supra-naturel, affirmant constamment que sa religion était basée sur la science pure. Parmi beaucoup d’autres choses, il a prêché :

  1. Bien que le peuple Hindou ne l’ait pas écouté, ni ait prêté l’oreille à ses conseils, la signification ésotérique des Védas et d’autres Livres Sacrés de l’Est serait néanmoins révélée par les gardiens du secret — les Mahatmas — aux étrangers qui la recevraient avec la joie ;

  2. Que l’influence fatale du cycle Kalipurusha, qui gouverne maintenant le monde, sera neutralisée dans environ 10 ans ;

  3. Que l’usage d’alimentation animale soit graduellement abandonné ;

  4. Que la distinction entre les races et les castes prendrait fin et que le principe de Fraternité Universelle serait finalement accepté et la Fraternité Universelle serait établie en Inde ;

  5. Que ce que les hommes appellent « Dieu » est, en fait, le principe de l’Amour Universel lequel produit et maintient l’Harmonie et l’Équilibre parfait à travers toute la nature ;

  6. Que ces hommes, une fois qu’ils auraient constaté la puissance divine latente en eux, acquerraient de si merveilleux pouvoirs qu’ils seraient capables de changer les opérations ordinaires de la Loi de la gravité, etc. ;

En l’an 1867, il fonda une société sous le nom de « SAMARASA VEDA SANMARGA SANGAM » ce qui signifie « société basée sur le principe de Fraternité Universelle pour la propagation de la véritable Doctrine Védique ». À peine ai-je besoin de faire remarquer que ces principes sont similaires à ceux de la Société Théosophique. Notre société vécut pendant cinq ou six ans et, durant ce laps de temps, un très grand nombre de pauvres et d’infirmes fut nourri et pris en charge par nos membres.

Quand il atteignit sa 50e année (en 1873) il commença à préparer ses disciples pour son départ de ce monde. Il annonça son intention d’entrer à Samadhi. Pendant la première moitié de 1873, il prêcha avec plus de force ses convictions sur la Fraternité Humaine. Mais, pendant le dernier quart de l’année, il renonça entièrement à ses sermons et maintint un silence presque inviolé. Il ne reprit la parole que les derniers jours de janvier 1874 et réitéra la prophétie relatée ci-après. Le 30e jour de ce mois à Mettukuppam, nous avons vu notre maître pour la dernière fois. Choisissant une petite construction, il entra seul dans l’unique pièce et après avoir fait un tendre adieu à ses Chelas, il s’étendit sur un tapis. Ensuite, selon ses ordres, la porte fut verrouillée et l’unique ouverture murée. Mais, quand un an plus tard, l’endroit fut ouvert et examiné, il n’y avait rien qui puisse être vu, sinon une pièce vide. Il était parti en nous promettant de réapparaître un jour, mais ne nous faisant aucune suggestion quant au moment, lieu ou circonstances. Jusque-là, cependant, nous avait-il dit, il ne travaillerait pas seulement en Inde mais aussi en Europe, en Amérique et tous les autres pays pour influencer l’esprit des hommes justes afin d’aider à préparer la régénération du monde.

Tel est en bref, l’histoire de ce grand homme. Les faits que j’ai mentionnés ci-dessus sont connus de milliers de personnes. Son unique occupation était la divulgation des sublimes doctrines morales contenues dans l’Hindu Shastras[8] et l’inculcation dans les masses des principes de Fraternité Universelle, de bienveillance et de charité. Mais, à sa grande déception, il n’a trouvé dans ces grands rassemblements que peu d’hommes qui apprécièrent son éthique élevée. Pendant la dernière partie de sa mission terrestre visible, il exprimait souvent sa douleur amère pour ce triste état de choses et revendiquait à plusieurs reprises :

  « Vous n’êtes pas dignes de devenir membres de cette Société de Fraternité Universelle. Les véritables membres de cette Fraternité vivent loin, vers le Nord de l’Inde. Vous ne m’écoutez pas ! Vous ne suivez pas les principes de mes enseignements ! Vous semblez être déterminés à ne pas être convaincu par moi. Mais le temps n’est pas loin où des personnes de Russie, d’Amérique (ces deux pays étaient toujours nommés) et d’autres pays étrangers viendront en Inde et vous prêcheront cette même doctrine de Fraternité Universelle. Alors seulement vous discernerez et apprécierez les Grandes Vérités que j’essaie vainement de vous faire accepter maintenant. Vous verrez bientôt QUE LES FRÈRES QUI VIVENT dans le NORD LOINTAIN feront beaucoup de miracles en Inde de manière sous-jacente et conféreront ainsi d’incalculables bénéfices à notre pays. »

La prophétie a, à mon avis, été littéralement accomplie. Le fait que les Mahatmas du Nord existent n’est pas une idée nouvelle pour nous, les Hindous, et le fait étrange que l’apparition de Madame Blavatsky de Russie et du Colonel Olcott d’Amérique ait été prévue plusieurs années avant qu’ils ne se soient rendus en Inde, est une preuve irréfutable que mon Gourou était en communication avec ces Mahatmas sous la direction desquels fut fondée par la suite la Société Théosophique.

Tholuvure Velayutham Mudaliar, F.T.S.

Témoins :

MUNJACUPPAM SINGARAVELU MUDALIAR,
Président de la Société Théosophique Krishna

KUMBAKONUM ARAVAMUDU AYANGAR,
Étudiant de la Société Théosophique Nellore

« La position officielle du Pandit Velayutha, un des Pandits du « Presidency College » de Madras est une garantie suffisante de sa respectabilité et de sa fiabilité. »

G. MUTHUSWAMY CHETTY
Juge à la Petite Cour de Justice, Madras
Et Vice-président de la Société Théosophique de Madras

===========================================

Note de l’Éditeur : c’est un des cas de prévision d’événement à venir qui est le moins ouvert aux soupçons ou encore à la mauvaise foi. Le caractère honorable du témoin, la large publicité des déclarations de son Gourou et l’impossibilité qu’il ait pu y avoir une rumeur publique, une déclaration dans les journaux du jour ou n’importe quelle suggestion venant de la part de la Société Théosophique aux Indes tout cela concoure à soutenir la déduction que le Yogi Ramalingam était véritablement à l’écoute de ceux qui ont ordonnancé la fondation de la Société.

En mars 1873, il nous a été ordonné d’aller de Russie à Paris. En juin, on nous a dit de passer aux États-Unis où nous sommes arrivés le 6 juillet. C’était la période même où Ramalingam présageait avec le plus de force les événements devant arriver. En octobre 1874, nous avons reçu une suggestion pour aller à Chittenden dans le Vermont, à la célèbre ferme de la famille Eddy, là où le Colonel Olcott était engagé dans le cours de ses investigations — si célèbres maintenant dans les annales du Spiritisme et des soi-disant « matérialisations d’Esprits ». La Société Théosophique a été fondée en novembre 1875 et ce n’est qu’en 1878 qu’une correspondance a commencé avec des amis aux Indes, ce qui a abouti au transfert du Quartier général de la Société à Bombay en février 1879[9] .


[1] Lien vers le texte original en langue anglaise
[2] Madame H.P Blavatsky, fille du Lieutenant Général Alexis Hahn von Rottenstern-Hahn : petite-fille du Conseiller Privé Andrew Fadeew et de la Princesse Helene Dolgorouk et veuve du Conseiller d’État. Nicephore Blavatsky dernier vice-Gouverneur de la province d’Erivan du Caucase de S.A.S. le Tsar de toutes les Russies.
[3] (NdT) D’alfred P. Sinnett – Ce monde est celui des Adeptes de la Science Occulte. L’auteur, plutôt rationaliste, devenu un collaborateur de Mme Blavatsky, fait le récit des extraordinaires phénomènes qui se produisaient dans l’entourage de la fondatrice de la Société Théosophique. Il explique aussi les circonstances dans lesquelles s’établit une correspondance entre les Maîtres et lui-même.
[4] (NdT) L’auteur en question est Allan Octavian HUME (1829-1912) fondateur de l’Indian National Congress en 1885, parti qui allait stimuler le réveil national de l’Inde
[5] Saints ou sages en sanscrit
[6] Ce terme désigne les populations du Sud de l’Inde dont certaines langues sont encore parlées, tel le tamoul, le malayalam ou le télougou.
[7] Ce terme désigne ordinairement les populations du Nord de l’Inde dont la langue est le sanscrit. Pour mieux comprendre les notions d’Aryens et de Dravidiens, voir « Un exposé succinct du problème de l’invasion aryenne »
[8] Les Écritures sacrées de l’Inde : le Rig, le Yajur, le Sâma et l’Atharva Védas et les textes d’exégèses appelés Védângas au nombre de six: Shiksha, Vyâkarana, Chhandas, Jyotisha et Kalpa, ainsi que les quatre catégories de livres que sont les Pourânas, le Nyâya, le Mimâmsa et les Dharma Shâstras. Dans cette classification, les Upa-purânas font partie des Pourânas et le Védânta du Mimâmsa. Le Mahâbhârata, le Râmâyana, aussi bien que le Sankhya, Pâtanjala, Pâshupata et Vaishnava font partie des Dharma Shastras. Ainsi ensemble, ils constituent 14 Vidyas ou Connaissances. En plus de cela, il y a quatre Upa-vedas qui sont: Ayurveda, Dhanurveda, Gandharvaveda et Arthashâstra, des appendices aux Védas respectifs.
[9] (NdT)La date exacte de l’arrivée à Adyar des Théosophes est le mardi 19 décembre 1882, le départ de Bombay ayant eût lieu le samedi 16 décembre 1882.


Les tarifs


 

À titre de comparaison, voici quelques
Tarifs horaires actuellement pratiqué relevés dans l’EspaceVoyance
du journal Télé-Loisirs du 25 février 2006 page 146

Prix de départ 10 mn 20 mn 30 mn 40 mn 50 mn 60 mn
Catherine Desjonquière      40,00 €     80,00 €
15,00 €  les 10 mn + 2,60 € la
mn
15,00 € 41,00 € 67,00 € 93,00 € 119,00 € 145,00 €
18,00 €  les 10 mn +  3,50 € la
mn
18,00 € 53,00 € 88,00 € 123,00 € 158,00 € 193,00 €
15,00 €  les 10 mn +  2,90 € la
mn
15,00 € 44,00 € 73,00 € 102,00 € 131,00 € 160,00 €
37,00 €  les 10 mn +  4,00 € la
mn
37,00 € 77,00 € 117,00 € 157,00 € 197,00 € 237,00 €
15,00 €  les 10 mn +  4,00 € la
mn
15,00 € 55,00 € 95,00 € 135,00 € 175,00 € 215,00 €
5,00 €  les 05 mn +  3,00 € la
mn
20,00 € 50,00 € 80,00 € 110,00 € 140,00 € 170,00 €
7,00 €  les 05 mn +  4,00 € la
mn
27,00 € 67,00 € 107,00 € 147,00 € 187,00 € 227,00 €

 


Sommaire de la Lumière sur le Royaume



 

Avertissement important : La Magie

PREMIÈRE PARTIE
La Tradition Ésotérique Occidentale

Chapitre 1 : La Tradition Ésotérique Occidentale
  I – Transmission en Occident de Tradition Ésotérique
  II – Aperçu historique sur la Kabbale
    1 – Origines égyptiennes et Chaldéennes de la Kabbale :
      A – Moïse et la Kabbale
B – La Kabbale : un Enseignement secret
    2 – La Kabbale juive
    3 – La Kabbale chrétienne
    4 – La Kabbale aujourd’hui
             
Tableau de la transmission de la Tradition Ésotérique Occidentale
Chapitre 2 : « La Leçon de l’Égyptien »
                
Les Nombres, Lois de L’Univers, fondement de la Théurgie
  I – Comprendre « du Centre »
    1 – La Leçon de l’Égyptien
    2 – l’Esprit de l’Égypte
  II – L’Être et Sa Manifestation: l’Un et le Multiple
Chapitre 3 : La Kabbale – Formation de l’Univers et des Mondes
  I – L’Existence Unique : la DivinitéÉternelle
  II – Prémisses de la Manifestation : le Triangle latent
  III – Première Phase de la Manifestation
  IV – La Manifestation de la Divinité
    1 – L’Arbre de Vie Universel : un glyphe pédagogique
    2 – La Triade Supérieure
      A – « Séphira »: Kéther
B – Chokmah : la Sagesse
C – Binah : la Compréhension
D – Les « Ténèbres » : l’absence de Lumière
E – Cette Trinité est la seule Manifestation de la Divinité
    3 – La mystérieuse Daath : l’Abîme de Lumière
    4 – Appréhension de la Divinité dans l’Univers par ses Créatures
  V – La Création : expression de cette Manifestation
    1 – L’Amour, manifestation de la Conscience
    2 – La Conscience : porteuse d’Éternité
  VI – La densification de l’Énergie
    1 – Processus
    2 – Les « circuits » de liaison entre les Dix Émanations Divines
    3 – Les Émanations représentées en Trois Piliers
      A – Le Pilier de Droite
B – Le Pilier de gauche
C – Le Pilier du Milieu
  VII – L’Arbre de Vie systémique
    1 – La Divinité et sa Conscience : notre Logos Solaire
    2 – Attributions des Dix Émanations
  VIII -L’être humain et les Forces universelles :
          l’Arbre de Vie individuel
  IX – Les Éléments
    1 – L’Akâsha, Reflet de l’Esprit Suprême
    2 – Le Feu
    3 – L’Air
    4 – L’Eau
    5 – La Terre : l’Aimant Quadripolaire
    6 – Les Élémentaux évoqués en Théurgie
    7 – La mise en activité des Éléments
    8 – Les Éléments et l’Arbre de Vie kabbalistique
      A – La Circulation élémentale
B – La Théurgie et la Circulation des Éléments
Chapitre 4 : Le Legs de l’Égypte, les « Dieux »
                     ou les Grands Principes Universels
  I – l’Histoire des Mondes
  II – « les Dieux »
Chapitre 5 : La Magie Christique – Un Rituel non encore achevé
  I – La vie de Jésus jusqu’à ses trente ans
  II – La Mission de Jésus-Christ
  III – Après le supplice
  IV – La Magie Christique : un Rituel encore inachevé
    1 – La Magie dans les Rites chrétiens
    2 – Une « technique »magique exposée au grand jour
    3 – Une Magie ignorée

DEUXIÈME PARTIE
La magie de la Réalisation du « Soi »
ou Théurgie de la Purification

Chapitre 1 : Le pouvoir magique
  I – Le trésor des Sciences Occultes
  II – La mise en œuvre de la Volonté
  III – Application psychique et mentale
    1 – Le bannissement du passé
    2 – La construction du futur
Chapitre 2 : Le Sanctuaire privé
  I – Les deux expressions de la Magie
    1 – la Magie cérémonielle
    2 – Magie structurelle ou Magie sans Rituel
  II – Le Sanctuaire privé
Chapitre 3 : La Croix des Éléments – Rituel Kabbalistique
  I – Les Forces en action dans le Signe de la Croix
  II – Les effets de ce Signe lorsqu’il est magiquement tracé
  III – Tracé magique de la Croix Kabbalistique
Chapitre 4 : Rituel du Petit Pentagramme
  I – Les Forces en action
  II – Effets de ce Rituel
  III – Rituel du Pentagramme de Renvoi de la Terre
  IV – Quand faire ce Rituel
  V – Appel de la Force : Rituel du Pentagramme d’Appel de la Terre
  VI – Les Forces en action dans l’Appel et dans le Renvoi
Chapitre 5 : Rituel de l’Hexagramme Solaire
  I – Les Forces en action
  II – Les effets de ce Rituel
  III – Rituel de l’Hexagramme Solaire en Renvoi
  IV – Rituel de l’Hexagramme Solaire en Appel
Chapitre 6 : Les Forces du Karma : l’Hexagramme de Saturne
  I – Le Karma
  II – La Sphère de Saturne
  III – Rituel de l’Hexagramme de Saturne en Renvoi
  IV – Rituel de l’Hexagramme de Saturne en Appel
Chapitre 7 : Rituel d’Aset
  I – Les Forces en action
  II – Les effets de ce Rituel
  III – Rituel d’Aset
  IV – Quelques considérations sur ce Rituel
  V – Ce Rituel effectué en couple
    1 – Comment procéder
    2 – Les lois de l’Électromagnétisme
    3 – La femme et la Magie
Chapitre 8 : Rituel de la Bonne Mort
  I – La mort
  II – La bonne mort
  III – La Conscience : réalité et illusion
  IV – Après la mort : le palais des mirages
  V – Rituel de la « Bonne Mort »
  VI – Comment meurt un Initié
Chapitre 9 : L’Alchimie des Équinoxes
  I – L’Énergie des Équinoxes
    1 – L’Énergie de chaque Pôle
    2 – Le soleil
    3 – Les deux grands cycles annuels
    4 – la période de « basculement »des Forces
  II – La Circulation des Canopes
    1 – Explication du Rituel
    2 – Préparation du Rituel
  III – Rituel des Équinoxes : la Circulation des Canopes
  IV – Sensations pendant le Rituel
  V – Quelques conseils à suivre pendant la Circulation canopique
  VI – Effets de cette Circulation
             
Avant d’aborder « La Magie du Feu » : programme des études théurgiques
             

TROISIÈME PARTIE

La Magie du Feu – Action sur la vie matérielle

Chapitre 1 : La Magie du Feu
  I – Le Feu, Essence de tous les Éléments
  II – Action du Feu dans la « rotation »des Éléments
  III – Processus déclenché par les Rituels du feu : « l’œuvre Divine en action »
    1 – Les deux grandes Forces Universelles
: l’Électricité et le Magnétisme
    2 – Rythme de l’action des Forces
Universelles
    3 – Manifestation et accélération du Karma
Chapitre 2 : Préparation aux Rituels
  I – Sélection des bougies
  II – Les témoins
  III – Charge des Chandelles Divines
et des bougies
  IV – Calendrier des Rituels du Feu
  V – Fumigations d’encens
  VI – Caractère révélateur
de la combustion
  VII – Pratique de Rituels pour autrui ou pour soi-même
  VIII – Quelques derniers conseils
Chapitre 3 : Dernier avertissement
  I – L’impossible « inversion »des Rituels
  II – Erreurs commises par mégarde au cours des Rituels
Chapitre 4 : Rituels du Feu
  I – Rituel pour transformer un destin maléficié
  II – Rituel pour attirer l’argent en urgence
  III – Rituel d’appel de la prospérité
  IV – Rituel pour obtenir le succès
  V – Rituel pour attirer l’amour
  VI – Rituel pour réunir un
couple en discorde
  VII – Rituel pour apporter l’harmonie dans un foyer perturbé
  VIII – Rituel pour trouver un logement
  IX – Rituel pour acquérir du
pouvoir ou augmenter celui-ci
  X – Rituel pour cerner un ennemi
  XI – Rituel pour faire cesser la calomnie,
la diffamation
  XII – Rituel de grande Protection
contre les forces du mal
  XIII – Rituel pour vaincre une mauvaise habitude
  XIV – Rituel pour demander la guérison
  XV – Rituel pour un défunt ou un nouveau-né
Chapitre 5 : La Magie des Éléments au quotidien
  I – Le Feu
  II – L’Air
  III – L’Eau
  IV – La Terre
Conclusion : A tous ceux en garde qui cherchent la Lumière…
                     Conseils et mise en garde
  I – L’Initiation
  II – La notion d’Égrégore
    1 – la formation d’un Égrégore
    2 – l’Égrégore d’un Mouvement philosophique
  III – L’organisation « noire »de notre planète
  IV – La Fraternité de Lumière : Organisation Divine de la planète
  V – Hommage à la Grande Loge Blanche (6)
Appendice 1 : « Comment faire face aux manipulateurs de l’Invisible »
Appendice 2 : « Le Programme des Adeptes »

Bibliographie conseillée

Retour page précédente


« MANUEL PRATIQUE DE VOYANCE »
par la boule de cristal et tous supports Développement des facultés occultes Méthodes et Rites Évocatoire



Introduction : les baladins d’aujourd’hui

PREMIÈRE PARTIE
l’Univers et la faculté de le capter

Chapitre 1 : Les Dieux et leurs Signes
Chapitre 2 : L’évolution humaine dans cet invisible qui façonne tout
    1 – Les vibrations ou Plans universels
    2 – Les Trois grandes Forces universelles
    3 – Les Plans de l’évolution humaine :
     le système solaire et le plan physique
Chapitre 3 : Comment capte-t-on ? La structure occulte de l’homme
    1 – les corps de l’être humain
     (physique, éthérique, astral, mental etc.)
    2 – les sens subtils, portes sur l’Univers
    3 – Processus de transmission des vibrations à la conscience
    4 – Différents état de développement des capacités subtiles
    5 – Acquisition des capacités subtiles
    6 – La médiumnité
    7 – Les phénomènes de « poltergeist »
Chapitre 4 : Que capte-t-on ?
    1 – Les Mondes vibratoires captés
    2 – Capter dans l’Espace
    3 – Capter dans le Temps
    4 – Difficulté de discerné ce qui est capté
    5 – Aide réelle apportée par les voyants

DEUXIÈME PARTIE
Développement des facultés occultes

     
Chapitre 1 : Pouvoirs inférieurs et connaissance authentique
    1 – Les pouvoir « mal acquis »
    2 – Les pouvoirs anarchiques
    3 – Les pouvoirs maîtrisés
    4 – Les pouvoirs du subconscient et du surconscient
Chapitre 2 : Électromagnétisme et éveil des facultés occultes
    1 – Les Cinq Éléments et les facultés occultes
    2 – Règles de l’Électromagnétisme
    3 – Capter l’invisible selon les Éléments
Chapitre 3 : Exercices préparatoires et ascèse générale : 1ère étape
Chapitre 4 : Exercices préparatoires et ascèse générale : 2ème étape
    1 – L’action subtile des sons
    2 – L’action subtile des couleurs
    3 – L’action de la pensée dans le processus de purification générale
Chapitre 5 : Énergétisation du Centre spirituel
Chapitre 6 : La découverte du mental
Chapitre 7 : Développement de la clairvoyance : 1ère partie
    1 – Distinction entre vue éthérique et vue astrale
    2 – Préparation des yeux : ouverture éthérique et astrale
    3 – Préparation des yeux : ouverture mentale
Chapitre 8 : Usage du Feu mental :
                 visualisation (2ème étape de la clairvoyance)
Chapitre 9 : Le centre Ajnâ et la dissolution de Karma (3ème étape)
    1 – le Centre de la vue occulte  » Ajnâ « 
    2 – Exercices d’unification du mental par l’éveil d’Ajnâ
Chapitre 10 : Développement de la clairaudience
    1 – Le Centre  » Vishuddi « 
    2 – Distinction entre ouïe éthérique et ouïe astrale
    3 – Déverrouillage du Centre de la Gorge
    4 – Accroissement de l’Esprit par la maîtrise de l’Air
    5 – Développement de l’ouïe subtile
    6 – la télépathie
Chapitre 11 : Développement du Toucher occulte supérieur,
                       sensibilité, goût et odorat subtils
    1 – Le centre du Cœur
    2 – L’Éveil de « Anahata »
    3 – Sensibilité, goût et odorat occultes
    4 – Observation du plan astral et des Éthers à partir du Plan mental
    5 – Tableau – programme des exercices

TROISIÈME PARTIE
La pratique de la Voyance par la boule de cristal

Chapitre 1 : La boule de cristal
Chapitre 2 : Préparation et charges
Chapitre 3 : la voyance par la boule de cristal
    1 – Maîtrise de la substance astrale
    2 – La séance de voyance
Chapitre 4 : Interprétation des perceptions
    1 – Interprétations contenues dans le mental du voyant
    2 – Règles gouvernant la qualité des images perçues
    3 – La vie spirituelle et la vie terrestre, l’espace, le temps
     dans la boule de cristal
    4 – Les images de la réalité concrète
    5 – Les images symboliques
    6 – Exemples de séances de voyance
Chapitre 5 : Notions de Symbolisme

QUATRIÈME PARTIE
La pratique de la voyance par tous supports

     
Chapitre 1 : Pratique de la voyance pour soi-même ou en consultation
Chapitre 2 : Tirage des Tarots, du Yi-King et des Runes
Chapitre 3 : La Science des Signes : Astrologie, Radiesthésie,
                     Géomancie, Chiromancie, Bibliomancie…
Chapitre 4 : Les pièges : Voyance et Karma – Un cheminement spirituel
Chapitre 5 : Karma et Liberté : Prophètes et Prophéties
    1 – Karma et Liberté (causes lointaines et effets présents – événements futurs inévitables et ceux qui peuvent être évités)
    2 – Prophètes et Prophéties (captation de « potentialités » – prophétie et Révolution Française, un exemple de ce qui aurait pu être évité – une prophétie de ce qui ne pouvait être évité – la fin du monde en 1999 ? Millénarisme et terreur – les filtres de la prophétie)
 

Une Prophétie en guise de conclusion ?

 

Bibliographie


Mise En Garde


Depuis vingt ans Alexandre Moryason et surtout Jean François Messager ont été en contact avec de très nombreuses personnes de manière essentiellement épistolaire, excepté avec Catherine Desjonquières, voire quelques autres personnes, qui restent dans la plus grande discrétion et en qui ils ont toute confiance.

Ils ont conseillé et conseillent toujours, gracieusement, ceux qui ont recours à eux, encourageant les efforts de tous ceux et celles qui suivent un Chemin Spirituel, quelle que soit la tonalité de ce dernier.

Toutefois, JAMAIS, ils n’ont mandaté qui que ce soit pour les « représenter » en quelque circonstance que ce soit pour:

  • Créer des « cabinets » de praticien de l’Occultisme ;
  • Faire les rituels inclus dans le livre « la Lumière sur le Royaume » au bénéfice de demandeurs ;
  • Élaborer et vendre « La Méthode Créator » et « Le Pentacle du Royaume » ;
  • Collecter des subsides pour soutenir leur travail.

Il est donc rappelé que « La Méthode Créator » et « Le Pentacle du Royaume » ne peuvent être acquis qu’en écrivant à la B.P. 175 – 92406 – Courbevoie Cedex (France).

Cette « mise en garde » est destinée au public afin de l’épargner des agissements de personnes peu recommandables qui tentent, par une utilisation abusive des noms d’Alexandre Moryason et de Jean François Messager, d’extorquer des fonds à des fins personnelles et totalement indépendantes de ces derniers.

Il doit être précisé, en outre, que JAMAIS ni Alexandre Moryason ni Jean François Messager n’ont conféré « d’initiation » à qui que ce soit — ceci étant hors de leurs propos — ni n’ont eu de « disciples » les ayant personnellement rencontrés, susceptibles ensuite de créer une « école » ou quelque « mouvement initiatique ou ésotérique » que ce soit.

En conséquence, nul — à l’exception de ce qui a été précisé en début de cette « mise en garde » — ne peut se prévaloir à ce jour de :

  1. Avoir eu un contact personnel autre qu’épistolaire avec Alexandre Moryason ou Jean François Messager ;
  2. Avoir été mandaté pour quelque « mission » que ce soit par Alexandre Moryason ou Jean François Messager.


Courbevoie, le Mercredi 5 avril 2006

A. Moryason – J.-F. Messager

P.S.: Pour un complément d’information, vous pouvez consulter cette page datant d’août 2000 et qui répond à un certain nombre de questions.Lien


CALCUL DES HEURES PLANÉTAIRES

Retour haut de page
Background


le Mois :           et l’Année :  

votre latitude Nord ou Sud

 
  • les degrés de latitude
 
  • les minutes de latitude
  votre longitude Est ou Ouest
 
  • les degrés de longitude
 
  • les minutes de longitude
l’exemple ci-dessus donne les coordonnées pour Paris (France)

précisez enfin le décalage horaire, car les levers et couchers de Soleil sont calculés à l’heure GMT (Méridien de Greenwich). Pour avoir votre heure locale, il faut donc mentionner combien d’heures vous séparent de Greenwich.

vous pouvez écrire 1
ou encore 01
mais sans noter les signes + ou
Si vous ne connaissez ce décalage cliquez ici consultez

Vous ne connaissez pas votre latitude et votre longitude…

    le Mois :           et l’Année :  

… et si vous ne trouviez pas votre ville…

Essayez une des villes les plus importantes près de chez vous. Vous pouvez choisir une ville située à 50 ou même 100km maximum (en ligne directe, pas par la route !), cela n’influera que de quelques minutes sur les résultats.

À titre d’exemple :

Si votre choix se porte sur une ville située à l’Est ou à l’Ouest de votre localité :

à la latitude équatoriale (0°), là ou la longitude est naturellement la plus grande, ±111km à l’est ou à l’ouest correspondent à 4mn. Ce serait le cas vers Libreville.

  • à la latitude 49° Nord, ±72km à l’est ou à l’ouest représentent 4mn (ex : Paris)
  • à la latitude 60° Nord, ±57km à l’est ou à l’ouest représentent 4mn (ex : Helsinki)

Il en est bien sûr de même dans l’hémisphère Sud :

  • à la latitude 21° Sud, ±100km à l’est ou à l’ouest représentent 4mn (ex : Réunion)
  • à la latitude 15° Sud, ±106km à l’est ou à l’ouest représentent 4mn (ex : Martinique ou Guadeloupe)

Nous venons de voir les écarts pour des villes situées à l’Est ou à l’Ouest de votre localité.

Si maintenant votre choix se porte sur une localité au Nord ou au Sud de chez vous, c’est encore plus simple : quelque soit l’endroit où vous êtes, un ville située à 111km égalent toujours 4mn de différence.